« ASSOCIATION SYNDICALE LIBRE DE GESTION FORESTIÈRE DU BAS-DAUPHINÉ » : se regrouper pour mieux gérer sa forêt et valoriser son patrimoine !

janvier 31 2017
(0) Commentaires
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

aslgfParce que la forêt représente souvent un héritage dont on ne veut pas se séparer mais qui nécessite une gestion durable pour une valorisation optimale de ses bois, l’Association Syndicale Libre de Gestion Forestière du Bas-Dauphiné (ASLGF du Bas-Dauphiné) propose un service d’aide à la gestion des parcelles forestières.
Créée en 2009 par les associations de propriétaires ABC (Association Bonnevaux Chambaran) et ADCF (Association de la Drôme des Collines Forestières), l’objectif principal de l’ASLGF du Bas-Dauphiné est de regrouper des parcelles, de petite surface notamment, et d’en faciliter l’amélioration, la gestion et la meilleure valorisation possible, d’autant que l’exploitation de petites parcelles coûte souvent plus cher qu’elle ne rapporte.

Plusieurs objectifs, une philosophie : la gestion durable grâce à la « Futaie Irrégulière ».
Le regroupement des parcelles a pour but de :
–    Rassembler les travaux forestiers des adhérents,
–    Faciliter la vente de bois par l’amélioration de la desserte forestière,
–   Regrouper les coupes d’exploitation. Le morcellement foncier étant un frein à la mobilisation du bois, l’intérêt du regroupement réside dans sa faculté à rentabiliser l’exploitation forestière en s’affranchissant des limites de propriété.
Ces objectifs participent tous au développement d’un mode de sylviculture prôné par l’association, véritable fer de lance et philosophie d’une gestion durable de la ressource en bois : la futaie irrégulière*. Ce mode de sylviculture participe grandement à la valorisation patrimoniale de la parcelle, tout en répondant aux enjeux économiques locaux. De plus, contrairement aux coupes rases de taillis, il permet de maintenir un couvert forestier permanent sur la parcelle en réalisant des « éclaircies ». Cette méthode a un rôle bénéfique sur le paysage. Elle permet également d’améliorer les peuplements et de diversifier les essences dans un objectif de limitation et d’adaptation au changement climatique.

Le propriétaire reste propriétaire de SES PARCELLES !
Le principe de l’association est simple. Un propriétaire forestier adhère pour 5 ans, le coût d’adhésion étant d’environ 1€ par hectare et par an en fonction de la surface globale. Ses parcelles peuvent ensuite être intégrées au Plan Simple de Gestion (PSG)* groupé, pour une valorisation optimale et respectueuse de l’environnement.
Chaque année, le régisseur de l’association, expert forestier, informe les propriétaires des coupes et travaux prévus dans le PSG groupé. 4 solutions s’offrent au propriétaire, pour une plus grande souplesse :
1.    Confier la réalisation des coupes et travaux à l’ASLGF, via le régisseur,
2.    Confier la réalisation des coupes et travaux à une entreprise de son choix,
3.    Faire ses coupes et travaux soi-même,
4.    Reporter à l’année suivante les coupes et travaux prévus.

Les avantages pour le propriétaire :
–    Rester propriétaire de sa (ses) parcelle(s), et donc décideur  de toute action conduite dessus,
–    Bénéficier de conseils et d’un suivi de gestion, quelle que soit la surface de propriété,
–    S’assurer d’une grande qualité d’exploitation et de travaux,
–    Pouvoir gérer à distance ses parcelles,
–    Valoriser ses bois : se dégager une meilleure rémunération de manière plus régulière,
–    Pouvoir bénéficier de subventions particulières à l’investissement,
–  TRANSMETTRE UN PATRIMOINE RICHE A SA DESCENDANCE !

L’association Syndicale Libre de Gestion Forestière du Bas-Dauphiné est donc un outil privilégié de valorisation patrimoniale et de gestion collective et durable, au bénéfice de tout propriétaire forestier.


Pour en savoir plus et même visiter des parcelles déjà intégrées, vous pouvez contacter :
–    Mickaël CHATENET, Centre Régional de la Propriété Forestière : 06 08 36 45 63 / mickael.chatenet@crpf.fr
–    Thomas BÉNET, Charte Forestière de Bas-Dauphiné et Bonnevaux : 06 07 50 82 86 / thomas.benet@bievre-isere.com

Vous trouverez également le bulletin d’adhésion dans la rubrique « Base documentaire », ou en cliquant ici.

L’ASLGF du Bas-Dauphiné aujourd’hui :

  • Périmètre : 213 communes
  • Nombre d’adhérents : 80
  • Surface concernée : 850 ha
  • Mode de sylviculture priorisé : Futaie irrégulière
  • Président : Claude DESRIEUX
  • Régisseur / Expert forestier : Jean-René LORANG

*Futaie irrégulière : Mode de sylviculture permettant, dans une même parcelle, de faire cohabiter des arbres d’âges, de diamètres, et souvent d’espèces, différents.
**Plan Simple de Gestion (PSG) : Document de planification et de gestion durable d’une (ou plusieurs) parcelle(s) de forêt. Il est obligatoire à partir de 25 ha et facultatif entre 10 et 25 ha. En deçà de 10 ha, d’autres documents ou pratiques peuvent exister.

Postez un commentaire