Naissance du réseau des correspondants forêt communaux !

mars 28 2016
(0) Commentaires
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

66 communes ont identifié un correspondant forêt pour être un relais local des questions liées à la forêt, dont celles mises en œuvre par la Charte Forestière de Bas-Dauphiné et Bonnevaux.

A plusieurs reprises, la problématique du partage des usages entre exploitation et loisirs, et plus précisément celle du suivi et de l’entretien des chemins et des voies d’accès au massif, est apparue comme récurrente tout au long de l’émergence de la Charte Forestière. C’est d’ailleurs toujours le cas actuellement. Le comité de suivi de la Charte Forestière a donc souhaité engager une action structurante pour subvenir à cet enjeu : développer un mode opératoire exemplaire d’exploitation des bois. Cette démarche a été initiée et fait ses preuves sur le Pays de Guéret (23), et reprise par de nombreux territoires de projets forestiers dont la Charte Forestière des Chambaran, territoire voisin.

Elle repose sur la constitution d’un réseau de correspondants forêt communaux, initiée à l’été 2015.
Aujourd’hui, il compte d’ores et déjà 84 membres représentant 66 des 87 communes du territoire. Véritables relais locaux entre la Charte Forestière et leur commune, les correspondants forêt représentent les interlocuteurs privilégiés pour toutes les questions liées à la forêt à l’échelle communale.

 

S’agissant du maire, d’un conseiller municipal, d’un habitant, ou de toute autre personne intéressée par la question de la forêt sur la commune, l’ensemble des correspondants a également l’opportunité de suivre des formations en lien avec le milieu forestier et la filière bois et participe à des réunions d’échanges relatives aux actions de la Charte Forestière. D’ailleurs, au-delà du travail qui sera engagé sur l’exploitation des bois, le réseau des correspondants forêt communaux sera considéré comme un acteur majeur de la mise en œuvre d’actions relatives au foncier public par exemple, mais également comme un relai pour communiquer à l’échelle locale.

Postez un commentaire